Accueil Actualités Création du parc naturel marin du bassin d’Arcachon : un bon outil, à bien utiliser !

Création du parc naturel marin du bassin d’Arcachon : un bon outil, à bien utiliser !

Samedi 27 octobre 2013, en clôture du congrès mondial des aires marines protégées à Ajaccio, le ministre de l'écologie Philippe Martin a annoncé la signature dans les prochains jours du décret de création du parc naturel marin du bassin d'Arcachon.

EELV, longtemps seul à réclamer un Parc marin, se réjouit  de cette annonce.

 

La mission d’études pour la création d’un Parc naturel marin sur le bassin d’Arcachon a été mise en place par l’Agence des aires marines protégées et installée à Arcachon, en février 2010. Au terme d’une trentaine de réunions et séminaires, réunissant près de 240 personnes et 150 organismes, elle a défini 7 orientations de gestion qui visent 3 objectifs :

 « Protéger le milieu marin, assurer son développement durable et solidaire en conciliant les divers usages (professionnels et de loisirs), et mieux connaître le Bassin pour mieux le gérer »

 

L’enquête publique s’est déroulée du 26 décembre 2011 au 10 février 2012. Les dix communes du bassin d’Arcachon, dont tous les maires n’étaient pas au départ franchement favorables au PNM, ont donné (à la majorité ou l’unanimité) un avis favorable, comme les Conseils général et régional, ou encore l’Agence des aires marines protégées.

Le périmètre retenu dans le projet, délimité par le domaine public maritime, couvre 420 kilomètres carrés d’espace marin et 127 kilomètres de côtes, du Porge à Biscarosse, et, vers l’océan, à 3 miles au large des passes.

 

Le parc naturel marin va amener une nouvelle forme de gouvernance dont les partenaires, Etat, élus, sociaux professionnel, associations, ne sont pas habitués. C’est à notre avis un bon outil, à nous de bien l'utiliser.

 

Michel Daverat

Conseiller régional

Administrateur de l’Agence des aires marines protégées

 

PS : Le PNM Bassin d’Arcachon sera le 6ème parc après la mer d’Iroise en 2007, Mayotte, les Glorieuses, le golfe du Lion, les estuaires Picard et de la mer d’Opale.

Le PNM Estuaire de la Gironde et des Pertuis Charentais n’a toujours pas été signé et les missions d’étude du PNM Golfe Normand Breton, ainsi que le PNM de la Martinique, sont en cour.

Le ministre à aussi annoncé la mise à l’étude d’un PNM autour du Cap Corse